Le CSJ reçoit une délégation du Burkina Faso

Le Conseil supérieur de la Justice a accueilli, ces 16 et 17 mai, une délégation du Burkina Faso.

La visite de cette délégation s’inscrit dans le cadre de l’appui apporté par l’Union européenne à la restauration de l’ordre constitutionnel au Burkina Faso. 

Un programme s’inscrivant dans cet appui concerne plus précisément la Politique nationale de la Justice (PNJ) pour la période 2010-2019. Il poursuit l’objectif d’assurer l’effectivité de l’indépendance de la magistrature burkinabé et se décline notamment en un renforcement souhaité des capacités du Secrétariat Permanent du Conseil supérieur de la Magistrature (SPCSM) du Burkina Faso de sorte que cette (nouvelle) institution puisse assurer pleinement la fonction qui lui est dévolue. 

La délégation reçue était composée de la Secrétaire permanente, des Chefs de Département et de collaborateurs du SPCSM ainsi que du Secrétaire général du Ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique du Burkina Faso. Elle était complétée de Messieurs Pierre VINCKE (Assistant technique du Programme d’Appui à la Politique nationale de la Justice) et Vincent BERTOUILLE (Expert désigné dans ce cadre par le CSJ). 

Les échanges du 16 mai ont eu lieu avec les membres du Bureau et ont porté sur l’organisation générale du CSJ, sur la procédure de nomination des magistrats et de désignation des chefs de corps ainsi que sur le contrôle externe de l’organisation judiciaire. La journée du 17 mai a pour sa part été consacrée aux processus et dispositifs de mise en œuvre concrète des compétences précitées par l’Administration du CSJ qui ont été explicités par certains de ses membres. 

L’interactivité a constitué le maître mot des échanges qui sont intervenus aux fins de satisfaire au mieux les attentes de la délégation du Burkina Faso. Le souhait d’inscrire dans la durée la collaboration qui a pris naissance ces 16 et 17 mai a été formulé par l’ensemble des participants à l’issue de ces journées.