Le CSJ, 2 000e utilisateur de l’analyse interne CAF

Le CSJ est le 2 000e utilisateur de l’analyse CAF en Europe. A cette occasion, l’ EIPA a mis le CSJ en valeur et a produit un document vidéo illustrant notre travail CAF.

A la demande de l’institut européen d’administration publique (http://www.eipa.nl/ ), le CSJ a pris part, fin septembre, à la 4e journée européenne CAF à Bucarest (Roumanie).

Le thème développé était « Progresser par l’excellence : un défi pour les administrations publiques en ces temps difficiles ».

Sachez que le CSJ a réalisé en 2009 une analyse interne de fonctionnement en utilisant la méthode CAF. Le CAF (Common assessment framework) est un modèle de gestion par la qualité, modèle managérial inspiré des standards internationaux de l’EFQM. L’outil CAF a été spécifiquement conçu par et pour les services publics.

Son utilisation est relativement aisée. L’implication des cadres dirigeants, mais également du personnel, l’identification des stakeholders, des processus internes, fait partie de l’analyse. Le modèle vise l’amélioration progressive et continue des pratiques avec un objectif tourné vers l’excellence.

Le congrès visait un échange d’expérience et de bonnes pratiques entre les différents services publics présents.

Nicole Roland, membre du Bureau : « Ce congrès n’était pas spécifiquement destiné à l’organisation judicaire. Néanmoins, nous avons relevé 2 exemples intéressants liés spécifiquement à l’organisation judiciaire. Tout comme le CSJ l’a fait de manière interne pour améliorer son fonctionnement administratif, la Cour d’appel de Milan et un tribunal de première instance norvégien ont utilisé la CAF. En Italie, cela à conduit à une meilleure collaboration entre les juges et les agents administratifs des juridictions. En Norvège, la recherche de qualité a impliqué le fait de filmer des audiences avec un objectif de formation continue des juges ».