La Commission européenne soutient l’atelier du CSJ avec des experts internationaux concernant la clarification du langage judiciaire

Comment implanter un changement durable de mentalité qui privilégie l’utilisation d’un langage juridique plus clair ? C’était le thème d’un atelier avec des experts internationaux, organisé le 6 mars 2020 par le CSJ, en collaboration avec le Structural Reform Support Service de la Commission européenne.

Mette Jenssen, président du Borgarter lagmannsret, a présenté les expériences norvégiennes visant à stimuler l’utilisation d’un langage accessible. Ilse Westenenk, chef du service de communication du tribunal d’Oost-Brabant, a décrit une série d’initiatives enthousiasmantes prises aux Pays-Bas. Et Ingrid Olsson, conseiller linguistique au Institutet for sprak och folkminnen, a partagé une question avec son public : la Suède mérite-t-elle vraiment d’être qualifiée de Nirvana du langage clair ? Ensuite, de passionnants échanges de vue ont eu lieu avec des représentants du Collège des cours et tribunaux et du Collège du Ministère public, le directeur de l’Institut de formation judiciaire, et des membres du groupe de travail « Epices » du CSJ.

Nous espérons que cet atelier aura suffisamment aiguisé l’appétit des participants pour déboucher, cet automne, sur une grande conférence sur l’accessibilité du langage judiciaire.