Déclaration du Bureau exécutif du RECJ sur la situation en Pologne

Le Bureau exécutif du RECJ témoigne son soutien inconditionnel aux juges polonais en ces temps difficiles.

La mise à la retraite anticipée de 27 juges de la Cour suprême, y compris la présidente Mme Gersdorf, est une tentative supplémentaire de soumettre le pouvoir judiciaire au contrôle du gouvernement. Il est impératif que les gouvernements respectent l’indépendance de la justice. Un système démocratique, basé sur la primauté du droit, ne peut fonctionner correctement que si l’indépendance des juges est sauvegardée. De plus, l’indépendance de la justice est extrêmement importante pour le maintien et le renforcement de la confiance mutuelle entre les autorités judiciaires au sein de l’UE. L’indépendance de la justice joue également un rôle central et indispensable pour assurer le respect des lois de l’UE.

Les juges doivent s’exprimer si l’indépendance de la justice et la primauté du droit sont menacés. Le Bureau du RECJ soutient les juges polonais qui s’acquittent de ce devoir.

Bruxelles, le 4 juillet 2018