Rapport annuel 2004 du Conseil supérieur de la Justice

Rapports annuels

Le nombre de candidats aux examens d'aptitude professionnelle ou d'accès au stage judiciaire, qui ouvrent la voie à la magistrature, augmente chaque année alors que le taux de réussite diminue. Manque de préparation et de motivation serait à l'origine de ce taux d'échec élevé. «Mais les meilleurs candidats étant retenus, la qualité des magistrats augmente», a estimé Me Jacques Hamaide, président de la commission de nomination et de désignation francophone, qui a plaidé pour une réforme du stage judiciaire. Un projet sera discuté cet automne au conseil des ministres. Par ailleurs, la 3e voie d'accès à la magistrature (un examen oral d'évaluation pour les avocats comptant 20 ans d'expérience) entrera en vigueur en janvier 2006, à moins qu'une procédure en annulation de cet examen, pendante en Cour d'arbitrage, soit victorieuse.