Le Conseil supérieur de la Justice (CSJ) a pris connaissance de l’article publié dans le journal De Morgen le 14 mars 2018 relatif au scandale de la viande et au parquet du Luxembourg.

Le CSJ déplore que des informations concernant son enquête particulière relative au parquet du Luxembourg se soient retrouvées de manière prématurée dans la presse, avant même que le rapport de cette enquête n’ait été examiné par son assemblée générale, seul organe compétent pour l’approuver.

Décidée en juin 2017, l’enquête visait à déterminer les causes du très faible taux d’occupation du cadre légal de magistrats (55%) et les raisons du peu d’attrait pour ce parquet dans le chef des candidats potentiels. Elle ne portait nullement sur la manière dont le parquet du Luxembourg accomplit ses missions dans les dossiers qu’il gère et moins encore dans un dossier particulier, tel celui de de l’affaire Veviba à Bastogne. 

Le CSJ regrette dès lors vivement l’amalgame fait entre son enquête et ladite affaire.  

Le rapport de l’enquête approuvé par l’assemblée générale du CSJ ce 14 mars a été communiqué aux autorités directement concernées. 

Le CSJ ne donnera donc pas de commentaires supplémentaires à ce sujet.