Communiqué de presse: Van Uytsel : Le CSJ analysera le fonctionnement de l’organisation judiciaire

Le Conseil supérieur de la Justice a décidé d’analyser de manière approfondie le fonctionnement de l’organisation judiciaire dans l’enquête relative au meurtre d’Annick Van Uytsel. Ce drame émeut non seulement les proches des victimes, mais aussi nombre de citoyens de notre pays. Le Comité P a selon le ministre de la Justice formulé des remarques sur l’intervention de l’organisation judiciaire dans cette affaire.

« Afin de faire toute la lumière sur la manière dont l’organisation judiciaire a fonctionné , nous avons décidé à l’unanimité de mener une enquête particulière», déclare la présidente du CSJ, Nadia De Vroede.

Le CSJ a été créé pour nommer les magistrats et pour exercer un contrôle externe sur le fonctionnement de la Justice. Il est indépendant du Parlement, du gouvernement et du pouvoir judiciaire et il est donc à même de contrôler et de contribuer à améliorer le fonctionnement de notre appareil judiciaire avec la plus grande objectivité possible.

La Commission d’avis et d’enquête réunie du CSJ, chargée de telles enquêtes, a décidé ce jeudi de réaliser l’enquête particulière.
De Vroede : « Une telle enquête, effectuée avant le procès d’assises, pourrait le ralentir, le reporter ou porter préjudice au bon déroulement de ce procès. C’est pourquoi la CAER a décidé de démarrer l’enquête après le verdict définitif ». Après le procès, le CSJ aura alors accès au dossier judiciaire. Le procès en assises apportera également beaucoup d’éléments susceptibles de clarifier le fonctionnement de l’organisation judiciaire dans cette affaire.

De Vroede : « Nous lançons un appel pour que la sérénité de ce procès soit respectée et qu’il ne soit pas perturbé par des enquêtes parallèles. »
Avant même que le ministre de la Justice ne le demande, la Commission d’Avis et d’Enquête réunie avait inscrit la question de l’enquête particulière dans ce dossier à son agenda ce jeudi.