Communiqué de presse : La Justice, dans toutes ses composantes, doit s’exprimer de manière plus compréhensible

Par son projet Épices, le Conseil supérieur de la Justice (CSJ) entend mettre la clarté du langage au menu du judiciaire. Le Conseil supérieur appelle l’ensemble des professionnels du droit à y prêter attention dans leurs rapports avec le justiciable.

Une consultation menée sur Internet en 2016 a révélé que 86% des citoyens considèrent le langage juridique comme n’étant pas suffisamment clair. Les professionnels du droit sont du même avis : 68,8% des avocats et des juristes d’entreprise et 66,5% des magistrats partagent ce sentiment.

Beaucoup d’initiatives positives ont déjà été prises pour rendre le langage juridique plus accessible. Mais cela ne suffit pas. Professionnalisme et conscience professionnelle impliquent que tout soit mis en œuvre pour que le justiciable comprenne ce qu’il se passe. Sa confiance envers la Justice s’en trouverait augmentée.

Par son projet Épices, le CSJ formule une série de recommandations s’adressant à tous les professionnels du droit, mais également à lui-même. 

Vous trouverez le texte du projet Épices dans son intégralité sur le site.