Communiqué dans le cadre du dossier de Steve B.

La semaine dernière, le Conseil supérieur de la Justice publiait son rapport sur la délinquance sexuelle en invitant à faire de la lutte contre celle-ci une priorité.

Quelques jours plus tard, il prenait connaissance avec consternation et tristesse des circonstances tragiques dans lesquelles Julie Van Espen a perdu la vie et d’une procédure judiciaire en cours à charge de son présumé meurtrier.

ll tient avant tout à exprimer son plus grand soutien à la famille et aux proches de Julie.

Le Conseil supérieur est très attaché à l’indépendance de la justice et au respect qu’il y a lieu d’accorder aux décisions judiciaires. Une de ses missions consiste à veiller au bon fonctionnement de l’ordre judiciaire, d’identifier les difficultés structurelles et de proposer des recommandations.

Dans ce cadre, sa commission d’avis et d’enquête réunie a décidé de s’informer auprès des autorités judiciaires anversoises pour obtenir toutes informations utiles et pouvoir ainsi évaluer si et quelles initiatives pourraient être prises afin d’éviter, à l’avenir, de telles tragédies, à Anvers ou ailleurs.